Accueil > Le DROS a retenu pour vous > DROS Retenu ailleurs

DROS Retenu ailleurs

31 12 2019 08:08 Il y a : 1 year
Injep

Confinement du printemps 2020 : une hausse des syndromes dépressifs, surtout chez les 15-24 ans

Etudes et résultats n° 1185, Drees, mars 2021

En mai 2020, à l’issue du premier confinement national, 13,5 % des personnes âgées de 15 ans ou plus vivant en France présentent un syndrome dépressif, soit presque une personne sur sept. La prévalence de syndromes dépressifs est en hausse de 2,5 points par rapport à 2019. L’augmentation est notamment plus forte chez les 15-24 ans (22,0 % en mai 2020, contre 10,1 % en 2019) et chez les femmes (15,8 % en 2020, contre 12,5 % en 2019).

 

Dix personnes interrogées sur cent déclarent prendre des médicaments pour des problèmes d’anxiété, de sommeil ou de dépression et, parmi elles, une n’en consommait pas avant le confinement. La part de consommateurs quotidiens d’alcool reste stable en mai 2020 par rapport à 2019 : une personne sur dix. Enfin, un peu plus d’un parent sur cinq interrogé sur des difficultés de sommeil d’un de ses enfants (de 3 à 17 ans) déclare qu’elles sont apparues ou ont augmenté depuis le début du confinement.

 

Télécharger le rapport

 

 




<- retour vers Le DROS a retenu pour vous