Accueil > Le DROS a retenu pour vous > DROS Retenu ailleurs

DROS Retenu ailleurs

Injep

Saisir la diversité de la jeunesse à travers ses rapports au travail

INJEP Notes & Rapport n° 2019/09, octobre 2019

Au-delà de certains discours stéréotypés sur la jeunesse et le monde professionnel, cette étude de l’INJEP tâche d’appréhender la réalité du rapport au travail des jeunes. L’analyse s’appuie sur l’enquête statistique Génération 2013 du CEREQ qui interroge des individus trois ans après la fin de leur formation initiale.

Parmi les aspects du travail considérés comme importants pour les jeunes, les enquêtés mettent en avant l’épanouissement. Ils sont particulièrement attachés à l’équilibre entre vies professionnelle et personnelle, ainsi qu’à la bonne entente entre collègues de travail. Si le niveau de rémunération n‘est pas un élément de premier plan, la sécurité de l’emploi occupe une place significative, car elle conditionne souvent la capacité d’accéder à un logement et à se projeter dans l’avenir.

Néanmoins, les rapports au travail des jeunes sont pluriels, en fonction de leur situation personnelle, professionnelle ou de leur niveau de diplôme par exemple. Les plus diplômés tendent à considérer davantage la qualité de vie au travail, la réalisation de soi, ou le contenu même du travail. Par ailleurs, les jeunes femmes sont particulièrement sensibles à l’équilibre entre le travail et le « hors travail ». Quant à ceux et celles ayant les statuts les plus précaires, notamment les chômeurs et intérimaires, ils sont plus attentifs aux aspects matériels du travail tandis qu’ils relèguent au second plan les notions d’épanouissement personnel.

 

Consulter le rapport




<- retour vers Le DROS a retenu pour vous