Accueil > Le DROS a retenu pour vous > DROS Retenu région

DROS Retenu région

02 09 2019 10:44 Il y a : 82 days
Mal-logement

La résorption du mal-logement nécessiterait la production de 19 200 logements par an dans la région

Insee Analyses Provence-Alpes-Côte d’Azur

L’Insee présente une projection des besoins en production de logements en Provence-Alpes-Côte d’Azur à l’horizon 2030. Selon l’hypothèse d’une poursuite des tendances socio-démographiques et  de la mise en œuvre d’un plan volontariste de résorption du mal-logement dans la région, il faudrait produire 29 600 résidences principales par an jusqu’en 2030.

 

D’une part, l’accroissement du nombre de ménages dans la région nécessiterait la livraison de 11 900 logements par an. D’autre part, une production à la hauteur des besoins des ménages mal-logés impliquerait 19 200 résidences principales supplémentaires. Face à cette demande, la dynamique de renouvellement du parc (solde entre les restructurations et les disparitions de logements) produirait déjà 1 500 logements chaque année. Le reste de la production résulterait de constructions neuves et de la rénovation de logements existants.

 

Suivant les dynamiques propres à chaque territoire, les besoins varient au sein de la région. Parmi les zones d’emploi pour lesquelles l’Insee anticipe des nécessités de production importantes,  celle de Marseille-Aubagne concentre 30 % des besoins régionaux d’ici à 2030. La zone d’emploi de Draguignan nécessite quant à elle une production équivalente à un quart de son parc actuel de résidences principales.  

 

Ces estimations se basent sur un scénario socio-démographique central. Selon le scénario haut, la production régionale nécessaire s’élèverait à 34 100 logements par an jusqu’en 2030.

 

Voir la publication




<- retour vers Le DROS a retenu pour vous