Accueil > Le DROS a retenu pour vous > DROS Retenu ailleurs

DROS Retenu ailleurs

24 10 2019 12:38 Il y a : 3 yrs
Insee

Les trajectoires professionnelles des femmes les moins bien rémunérées sont les plus affectées par l’arrivée d’un enfant

Insee Analyses n°48, octobre 2019

À la suite d’une naissance, le revenu salarial des mères diminue de 20 % cinq ans après l’arrivée d’un enfant. Cela peut conduire les femmes à réduire leur activité ou à l’interrompre, parfois définitivement. Les pertes de revenu salarial des femmes varient selon leur niveau initial de salaire horaire : elles sont très prononcées pour les bas salaires (jusqu’à 40 %), alors qu’elles sont presque négligeables pour les femmes les mieux rémunérées.  Au contraire, l’arrivée d’un enfant n’a quasiment aucun impact sur les hommes, hormis sur les mieux rémunérés d’entre eux qui augmentent leur activité.

Les ménages semblent donc s’ajuster aux incitations financières, les mères aux salaires les plus faibles étant les plus incitées à réduire leur activité. Ces incitations incluent le coût d’opportunité d’une diminution d’activité et le coût de la garde d’un jeune enfant, net des subventions du système socio-fiscal.

 

Voir la publication




<- retour vers Le DROS a retenu pour vous